Deutsche Version

English version


Epuration des gaz d’échappement par voie sèche (absorption à sec, absorption conditionnée)

Dans le cadre de l’épuration des gaz d’échappement par voie sèche, il faudra, si nécessaire, humidifier et refroidir les gaz d’échappement avant la phase de réaction en soi. Ceci aura lieu d’une part pour protéger le filtre (température) et d’autre part (en cas d’utilisation de chaux) pour humidifier le flux d’échappement jusqu’au point de rosée.

Pour fixer les polluants contenus dans le flux d’échappement tels que l’acide chlorhydrique (HCl), l’oxyde de soufre (SO2), les produits toxiques organiques (par exemple les PCDD/-DF, PCB) ainsi que les métaux lourds polluants (par exemple le mercure), on injectera dans la suite du chemin de réaction des doses de sorbants tels que du NaHCO3 ou des hydrates de calcium, ou encore du charbon à four Martin.

Les produits de la réaction seront ensuite efficacement éliminés par un filtre et le cas échéant remis en circulation.

Schéma d’une absorption conditionnée en 2 phases:

Schéma d’une absorption (condit.) par voie sèche avec du NaHCO3: